Protection de la biodiversité

Il est important pour un écosystème d’être équilibré et pour cela d’avoir chaîne alimentaire complète. La régulation naturelle est bien meilleure pour l’environnement et la biodiversité de nos régions.

De quoi s’agit-il ?

Les pesticides ont un impact sur la biodiversité de notre pays via la pulvérisation ou les résidus (baisse de la population du hérisson alors qu’il était presque un nuisible, baisse des populations d’abeilles pollinisateurs indispensables à notre biodiversité à cause des néonicotinoïdes).

Il est important pour un écosystème d’être équilibré et pour cela d’avoir chaîne alimentaire complète. La régulation naturelle est bien meilleure pour l’environnement et la biodiversité de nos régions.

Les espèces exotiques présentes en animalerie sont souvent relâchées par les particuliers dans la nature et cela a un impact énorme sur la faune locale (Tortue à tympans rouge/ Cistude d’Europe, écrevisses américaines/écrevisses européennes, écureuil gris/écureuil roux) ; les dégâts concernent également les milieux même et pas seulement les espèces animales autochtones (écorces arrachées, terrains abimés, etc.).

L’importance des grands prédateurs dans cet équilibre est indispensable. La présence des grands prédateurs permet d’assainir les populations de gibiers car ils éliminent les individus les plus faibles comme avec la population de chamois dans les Alpes qui n’a jamais été aussi saine que depuis le retour du loup.

Pour plus d’informations :