Développement des outils et moyens de préventions contre les assuétudes & légalisation des cannabis thérapeutique et récréatif

Légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques ? Autoriser une vente réglementée du cannabis récréatif ? Financer la prévention et la sensibilisation ? Aborder la problématique de la légalisation du cannabis va au-delà du simple raisonnement binaire : voici nos propositions.

De quoi s’agit-il ?

La prohibition en Belgique est un échec (le trafic de cannabis est en augmentation, travail de prévention difficile, cultures clandestines…). De plus, le cadre légal actuel est trop flou. Il entraîne une application beaucoup trop subjective. Il manque également d’informations envers les systèmes scolaires, associatifs, médicaux, des parents… Qui plus est, la sensibilisation et la prévention sont actuellement inexistantes ! La jeunesse actuelle et future ne doit pas être aussi facilement exposée aux méfaits du cannabis et aux trafics présents dans les milieux publics.

Du point de vue médical, le cannabis est reconnu bénéfique dans le traitement des douleurs chroniques, les nausées et vomissements en cas de chimiothérapie, en cas de sclérose en plaque. Plusieurs témoignages de personnes malades mais également de médecins démontrent que, dans certains cas, le cannabis peut être utilisé à des fins thérapeutiques.

Le système prohibitoire actuel a aussi un coût conséquent. En décembre 2013, le bureau des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) sur la consommation de drogues a déclaré que « dépénaliser la consommation de drogues peut être un moyen efficace de désengorger les prisons et donc faciliter le traitement des dossiers judiciaires, de réaffecter les ressources au traitement et, au bout du compte, de faciliter la réadaptation, la requalification et la réinsertion des toxicomanes ».

Pour plus d’informations :