Pour le décumul total (dans le temps, dans l’espace et des rémunérations)

Une personne – Un mandat – Une rémunération : Pour le décumul total.

De quoi s’agit-il ?

La confiance entre le citoyen et les institutions politiques est aujourd’hui au plus bas comme l’a démontré l’enquête « Noir-Jaune-Blues ». Elle signale que seulement 11% des sondés font confiance aux responsables politiques. D’après l’enquête, 63% des belges sondés considèrent que le système politique actuel est un échec. Le décumul fait partie de la solution.

La culture politique doit profondément changer afin de reconnecter le citoyen avec les acteurs politiques. Plusieurs éléments incitent à réfléchir au fonctionnement actuel du statut de mandataire et montrent l’utilité du décumul :

  1. L’initiative parlementaire et législative est trop dépendante de la logique exécutive
  2. Le rayon d’action d’un député est vaste, et le travail qui y est lié remplit largement un temps plein.
  3. Le politique ne doit pas être un métier où on fait toute sa carrière. Dès lors, un turnover est bénéfique.
  4. Il est également positif pour la classe politique de se renouveler assez régulièrement afin que celle-ci soit ouverte aux nouvelles idées et au prise le plus possible avec la réalité.
  5. Le partage du pouvoir favorise l’émergence de nouvelles idées, renforce le contrôle démocratique et évite l’estompement de la norme.

Nous proposons donc le décumul total, dans le temps, dans l’espace et en matières de rémunérations.

Pour plus d’informations :