Vivre-ensemble

picto - axes_vivreensemble-01

 

A travers le vivre-ensemble, nous souhaitons que chaque citoyen puisse trouver sa place dans notre société afin d’y prendre pleinement part et de s’y épanouir. Ceci doit se concrétiser que par la rencontre, la connaissance et le respect mutuel. Nous avons la conviction que le dialogue, rempart au repli identitaire, permettra de construire une société tolérante et participative au sein de laquelle chaque citoyen est un acteur responsable et investi.

 

Volontariat

Le volontariat est particulièrement important pour les Jeunes cdH. Il permet aux jeunes qui s’engagent dans cette voie de révéler leurs talents, de développer leurs compétences, mais surtout, de trouver un sens à leur vie, de dépasser la logique individualiste et consumériste de notre société et de faire de nombreuses rencontres. Le volontariat est également indispensable au fonctionnement associatif, qui lui-même répond à un grand nombre de besoins sociétaux.

C’est pour toutes ces raisons que nous voulons valoriser le volontariat par différentes mesures.

Propositions ?
  • Appliquer la Charte associative au niveau communal ;
  • Mise en place d’un échevinat à la vie associative ;
  • Réévaluation de la loi relative aux droits des volontaires, notamment en matière de défraiement ;
  • Octroi de subsides pour la sécurisation ou la mise en conformité des locaux ;
  • Meilleur financement du secteur jeunesse ;
  • Refinancement structurel du Centre de prêt de matériel de Naninne ;
  • Labellisation des endroits de camp.
Service universel

Le Service universel propose aux jeunes de tous horizons de s’engager, sur base volontaire, dans des projets utiles à la collectivité. Il s’agit d’un investissement sur un temps long (minimum 6 mois), à temps plein, individuellement ou en équipe, tout en bénéficiant d’un programme de formations, d’une assurance et d’une reconnaissance. Soutenu par les Autorités publiques, le Service universel participe à la construction du vivre-ensemble pour les jeunes. Il permet également l’acquisition d’expérience et de compétences de base comme la responsabilisation, à l’activation citoyenne, sociale et professionnelle du jeune.

 

Propositions ?
  • Permettre à des jeunes entre 18 et 25 ans de se consacrer à plein temps à une activité d’intérêt général durant une période de 6 mois ;
  • Les activités réalisées toucheraient en priorité les domaines de la solidarité, de la culture, de l’environnement et de la qualité de vie, de l’agriculture, ainsi que dans les services publics ou de la coopération au développement, à l’intérieur ou en dehors des frontières belges ;
  • Les services citoyens prestés dans une autre communauté linguistique belge doivent être valorisés ;
  • Permettre aux familles le maintien des droits aux allocations familiales pendant la durée du service citoyen ;
  • Déduire le service citoyen de la durée du stage d’insertion (permettant aux allocations d’insertion) ;
  • Prévoir également un régime d’indemnités et une assurance en responsabilité civile.