Mobilité

picto - axes_mobilité-01-01

Il existe en Belgique un nombre très important de « navetteurs ». Il suffit d’emprunter nos routes durant les heures de pointe (7h-9h / 16h-19h) pour s’en rendre compte. Ceci se traduit par des embouteillages et embarras de circulation quotidiens. Ces déplacements entre le lieu de travail et le domicile constituent une perte de temps non négligeable qui pourrait être allouée à d’autres activités. Il est donc important de réfléchir à des mesures afin de réduire notre temps de déplacement.

 

Organisation du travail

Grâce aux progrès technologiques, il est plus facilement envisageable de travailler depuis chez soi ou depuis un endroit qui diffère de notre lieu de travail habituel. Offrir la possibilité aux employés de moduler leur horaire selon leurs préférences et leurs besoins permettrait notamment de se déplacer en dehors des heures de pointe.

Propositions ?
  • Stimuler le télétravail pour réduire les besoins en mobilité ;
  • Permettre aux travailleurs de moduler leur horaire.
Fluidifier nos routes

Nos routes sont saturées. Il est primordial de trouver une solution afin de diminuer le nombre de véhicules en circulation à un même moment. Avec les nouvelles technologies, des possibilités liées à l’économie du partage existent et facilite le recours au covoiturage. Ces technologies doivent également être mises au service du développement des villes et du concept de « villes intelligentes » qui, en plus d’offrir des solutions en matière de mobilité, permet d’améliorer véritablement le quotidien du citoyen.

Propositions ?
  • Faciliter le covoiturage, notamment à travers des initiatives semblables au RECO, le Réseau Express de Covoiturage, ou le ComOn, application de covoiturage en Wallonie ;
  • Doubler la longueur des voiries adaptées aux piétons, aux cyclistes et aux deux roues motorisés ;
  • Développer les « villes intelligentes » (ou Smart Cities) dans le cadre de la mobilité.
Renforcer l’offre en transports en commun

Il existe en Belgique un réseau dense de transports en commun. Cependant, les enjeux actuels, qu’ils soient liés à la mobilité ou à l’environnement, nécessitent de renforcer encore l’offre des transports en commun.

Propositions ?
  • Créer la carte flexi-mob’ pour flexibiliser l’offre de mobilité dans les packages salariaux ;
  • Faciliter la mobilité entre les trois Régions ;
  • Finir le RER pour 2019 au plus tard et finaliser le REB (Réseau Express Bruxellois) ;
  • Mieux intégrer l’offre de taxi aux transports collectifs ;
  • Renforcer l’offre de trains ;
  • Favoriser des aménagements facilitant le travail dans le train (wifi, tablette, prise de courant).